Comment se sentir à l’aise devant l’objectif ? Mon expérience

« La photographie, c’est un fragment de temps qui ne reviendra pas ». La photographie, le fait de capturer l’instant, une des chose qui m’a toujours passionnée avec la mode.

Je suis si contente de vous retrouver aujourd’hui pour ce nouvel article ! Je suis de nouveau en vacances alors je vais en profiter à fond ! Aujourd’hui on va parler d’un sujet que je voulais aborder depuis un moment : Comment se sentir à l’aise face à la caméra ?

Alors non, cet article ne sera pas structuré du tout, je ne vais pas du tout vous donner une liste de choses à faire pour prendre de belles photos avec un petit 1, petit 2, etc. Mais je vais plutôt vous parler de mon expérience personnelle, de la raison pour laquelle mes photos ont évolué grâce à des petits choses toutes bêtes. C’est partie avec tout d’abord un avant/après :

 Photo 07-07-2018 12 28 46La première photo a été prise en juin 2017, la seconde le 26 juin 2018.

Pour commencer : on ne dirait peut être pas comme ça, mais j’ai toujours appréhendé le regard des autres. Et oui, c’est un peu l’histoire de ma vie. A la création du blog, je n’étais pas hyper à l’aise avec l’appareil même si c’était (et ce sont toujours) des personnes que je connais qui me prenaient en photo. On le voit très bien sur mes premières photos Instagram et premiers looks sur le blog d’ailleurs ! Le regard crispé qui veut dire « est ce que j’ai l’air bien ou pas ? », aucun sourire, et « non, ne regardes pas l’objectif, ça fait plus mannequin ». Sérieusement ce sont vraiment les choses que je me disais avant ! Et ca se voit sur la première photo !

Il s’est passé 1 an et demi depuis la creation du blog, et entre ce que je pensais avant et maintenant. Désormais je souris plus sur les photos, et pour cause, je demande à la personne qui me prends en photo de me faire rire ! Elle me dit un truc drôle, qui s’est passé dans la journée par exemple, et hop ça marche ! Bon après je suis d’accord, il m’en faut peu pour rire, mais au bout du compte je sélectionne toujours les photos où je souris car je trouve que ce sont celles qui font le plus naturel, et celles qui me ressemble le plus. Plus besoin d’essayer de lancer un regard de mannequin, plus besoin de se forcer ! Et finalement je me rends compte aussi que c’est en étant moi-même que j’ai réussi à créer cette « mini » communauté sur Instagram et sur le blog. C’est en étant soi-même et en montrant que vous êtes sincères que les gens vous aimeront et aimeront ce que vous faites, il n’y a que comme ça que ça marche (et ca marche aussi dans la vrai vie je pense).

Bien sûr, j’ai tendance à avoir les mêmes positions quand on me prend en photo. Avec le temps, j’ai réussi à comprendre lesquelles étaient les plus et les moins avantageuses pour moi. J’ai même un profil favori aha, celui dont je sais qu’en me mettant comme là, la photo sera cool ! Essayez-vous aussi de savoir quel est votre meilleur profil ! Après, cela ne veut pas dire que je n’aime pas aussi les photos prises au dépourvu. Parfois ce sont mêmes les meilleurs ! Comme quoi il n’y a pas vraiment de règles pour faire des photos réussies.

Personnellement comme je vous disais, ce sont toujours des personnes que je connais qui me prennent en photo : mon chéri, mes amies, ma mère. Mais je pense qu’avoir ou qu’établir une relation de confiance et de respect mutuel avec la personne qui prend les photos est quelque chose d’important pour des photos de qualité. Si vous n’êtes pas à l’aise avec la personne, ca se sentira et forcement les photos ne seront pas naturelles.

En ce qui concerne les shootings, j’arrive à être plus à l’aise car je me préoccupe moins du regard des gens dans la rue. Oui je sais, 3 paragraphes plus haut je vous dis que j’appréhende le regard des gens, mais je dis ça car j’ai réussi à créer ces instants shooting photo en habitude. Je shoote en moyenne 1 à 3 fois par semaine donc j’ai pris l’habitude que les gens regardent avec curiosité ce que je fais. Au début c’était très dur ! Je cherchais toujours un endroit isolé où je savais que personne ne passerait et quand quelqu’un passait c’était : stop on s’arrête personne ne bouge ! Bien-sûr je ne vais pas le cacher, j’ai encore quelques fois des moments de gène quand quelqu’un passe. Mais maintenant j’arrive à passer outre, et même à prendre des photos dans la foule ! Finalement au moment de prendre les photos, je me dis que je fais ça pour moi, pour le blog, pour vous, et non pour ceux qui me regardent dans la rue. Des petites choses qui ont changé dans ma vie ont aussi fait que je me sens plus à l’aise avec moi-même, mon corps. Ce n’est pas encore ça totalement, mais je travaille sur ça (physiquement comme mentalement) !

 

En bref, je n’ai pas vraiment de conseils à vous donner, et c’est peut etre pour cette raison que je n’ai pas voulu faire un article intitulé « comment se sentir à l’aise devant l’objectif » tout court, que je voulais plutôt parler de mon expérience, et que je n’arrive pas à faire un article structuré ahah. Mais tout ce que je peux vous dire c’est que, peut importe que vous ayez une total confiance en vous ou pas, le tout c’est d’etre naturel. Selon moi, c’est ça le secret des photos réussies !

Des bisous à vous xxxx

4 commentaires sur “Comment se sentir à l’aise devant l’objectif ? Mon expérience

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s